Coup Droit

Le coup droit est le plus simple des coups simples. Le coup droit s’execute en allongeant le bras complétement, et en souplesse, la lame dans le prolongement du bras, suivi par le déplacement des jambes.

La réussite du coup droit à l’assaut dépend de l”à-propos, de la vitesse du tireur, et de la distance à parcourir. Il est facile à concevoir mais difficile à exécuter, sa simplicité laisse à l’adversaire toute possibilité de prévoir sa defense.

Les circonstances favorables pour l’exécution du coup droit :

  • quand une ligne est ouverte
  • quand l’adversaire est distrait
  • sur un engagement ou un changement d’engagement mal exécuté
  • sur le retour en garde de l’adversaire
  • sur la préparation de l’adversaire mal exécutée

On peut exécuter le coup droit :

  • en vitesse pure. à distance de fente
  • en accelérant (la surprise provient du changement de rythme entre le commencement et la fin de l’action)

le coup droit coup droit (exécuté en 2 temps. Le 1er temps consiste à approcher sa pointe de l’adversaire en faisant une feinte retenue afin de provoquer une contraction de l’adversaire, et le 2eme temps sert à porter l’attaque à fond dans l’instant de relâchement qui suit.

l’abscence de fer, coup droit, consiste après un engagement à quitter la ligne de la pointe seulement puis a y revenir en tirant droit. La surprise vient de l’abscence de fer qui donne à l’adversaire l’impression d’une attaque dans la ligne opposé. L’dversaire réagira encore mieux si juste avant on fait une feinte de dégagement.