CONTRE OFFENSIVES

CONTRE OFFENSIVES

CONTRE ATTAQUES

Ensemble des actions portées sur l’offensive adverse

Contre attaque : Action contre offensive simple ou composée, portée sur une attaque adverse. Elle s’exécute parfois en marchant, parfois en rompant ou en esquivant, parfois avec une demi-fente ou une extension de garde (voir arrêt).

Arrêt : Action contre-offensive simple

Dérobement : Action offensive ou contre offensive qui consiste à soustraire sa lame à l’emprise adverse (attaque au fer, prise de fer).

Dérobement au contact : Le fer est laissé au contact de la lame adverse pour être soustrait avant la fin de la prise de fer

Coup de temps : Terme ancien remplacé par l’expression “Arrêt avec fer”.

Coup de temps d’interception : Action contre offensive empêchant le passage de l’attaque adverse dans la ligne où elle devait se terminer. Appelée autrefois «barrage»

Coup de temps d’opposition : Action contre offensive exécutée en fermant la ligne où se termine l’attaque.

Variétés d’actions offensives : Elles comprennent : la reprise, la remise, le contre temps

  • Redoublement : Seconde action offensive, simple, composée ou précédée d’actions sur le fer, exécutée en se fendant ou en flèche après un retour en garde. L’évolution de l’escrime incite à inclure le redoublement dans les “reprises”.
  • Remise : Seconde action offensive, qui consiste à replacer sa pointe dans la même ligne, sans retrait de bras ni action sur le fer adverse. Elle est utilisée contre des adversaires qui : parent sans riposter, ripostent à temps perdu, ripostent indirectement ou en composant. Dans ces deux cas, elle devient contre offensive, mais n’est prioritaire que si elle gagne un temps sur la riposte. Il existe des remises après toute action offensive ou contre offensive : elles portent le nom des actions offensives qui les ont précédées.
  • Reprise : Seconde action offensive. Elle peut être simple, composée ou précédée d’actions sur le fer. Elle s’exécute généralement sur des adversaires qui ne ripostent pas.

Contre arrêt : (E) Contre-attaque exécutée sur une contre attaque adverse

Contre temps : Procédé qui consiste à parer une contre-attaque adverse et à passer ensuite à l’offensive.